Grégoire Motte

du 25 avril au 26 mai 2019

Grégoire Motte est un artiste né à Lille en 1976 qui aime le bleu fjord de la marque Dulux Valentine. Lors d’un voyage en Norvège vers la fin des années 2000, il observe avec quelle fidélité la nuance s’appliquait sur la surface lisse du fjord de Stavanger. Son trouble l’ayant ravi un instant à la réalité, il ne vit pas venir les lourds nuages chargés de pluie, qui changèrent en un instant la surface du fjord en un crépi gris sombre. Puis, la lumière du couchant, qui ouvrait une brèche dans cette soudaine obscurité comme pour imposer les derniers rayons de clarté de ce jour trop court, lui fit lever la tête. Par cette brèche s’engouffraient des oiseaux rouge vif (...)
Pour dire vrai, les oiseaux rouges apparurent pour la première fois à Marseille l’été 2018 lors d’une exposition dont les murs, beaucoup plus grands que prévu, regardaient en ricanant l’artiste désemparé. Motte se souvint alors d’un oiseau en forme de 3 renversé, taillé dans une fine lamelle de poivron rouge et collé depuis des années sur le ciel blanc d’un placard de la cuisine de sa mère. Ainsi, accoururent bientôt du lointain, pour assaillir les murs colossaux, des nuées de ces oiseaux rouges qu’à Marseille on appelait « gabians ». C’est à peu près ainsi que Motte raconta les choses à Marie-Laure et Charles qui pensèrent tout de suite aux grands murs nus de la cage d’escalier qui donne sur la terrasse de la piscine (...)
Motte utilise la plupart du temps des matériaux liés au quotidien — peinture industrielle qui devient peinture romantique, oiseaux en poivrons, fontaines faites de bibite (ces bouteilles en plastique romaines), à l’image d’un personnage récurrent dans son œuvre : cette héroïne, cette magicienne, qui dans les années quarante, en pleine pénurie de soie et de bonneterie, s’inventa des bas en trompe- l’œil, avec de la chicorée — pour créer des œuvres que l’on pourrait décrire comme des concrétisations, des fragments liés à des récits dont elles découlent ou qu’elles génèrent.
Certaines de ces histoires nous sont directement contées par l’artiste dans un recueil de nouvelles paru en février 2019, Baby (2019, éd. Grandiose).

BOB FLUSTRAN, 2019

Grégoire Motte - © © Grégoire Motte, Photo Julien Laurent, Villa Noailles Hyères
GRÉGOIRE MOTTE

© Grégoire Motte, Photo Julien Laurent

Grégoire Motte - © © Grégoire Motte, Photo Julien Laurent, Villa Noailles Hyères
GRÉGOIRE MOTTE

© Grégoire Motte, Photo Julien Laurent

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.